5 façons sympa de cuisiner le manioc

Le manioc est surtout connu des cultures orientales. Pourtant, ce tubercule nous vient d’Amérique centrale et du Sud. On l’utilise aussi peu encore dans la cuisine française. mais pour ceux qui le connaissent, ils savent qu’il regorge de bienfaits. Et qu’on peut le cuisiner de façons différentes, comme la pomme de terre.

manioc-bienfaits-cuisine-afro-latino

Le manioc est une plante tropicale originaire d’Amérique centrale et du Sud. Il est également possible de la retrouver en Afrique et en Asie, comme le Nigeria, la Thaïlande, l’Indonésie, le Congo et plusieurs autres. Ce tubercule, qui fait parti de la famille des Euphorbiacées, est d’ailleurs un des aliments principaux dans de nombreux pays africains et sud-américains. Complètement comestible, vous pouvez consommer ses feuilles et sa racine à la peau marron foncée et rugueuse et à la chair blanche et farineuse.

Sachez cependant qu’il existe deux sortes de manioc. Le manioc dit « amer » et le manioc doux. Le premier, appelé Manihot esculenta, est un tubercule toxique car il contient du cyanure. Il faut donc le préparer minutieusement pour éviter de vous empoisonner. Le manioc « doux », surnommé Manihot opi, n’est pas toxique. Vous pouvez donc consommer ses feuilles et ses racines telles quelles.

 

Quels sont les bienfaits du manioc ?

Cousin de la patate douce, le topinambour et de la pomme de terre, il fait partie des féculents. À ce titre, il est riche en glucides. Il est aussi facile à digérer grâce à sa teneur en fibres et en amidon. Il est donc l’allié idéal pour votre transit. Il vous aidera à soulager vo maux d’estomac et vos petites irritations du côlon. Idem si vous êtes constipé-e ou si vous êtes pris-e de diarrhées.

Un autre point positif : avec le manioc, vous serez rassasié-e. Une fois consommé, l’amidon gagne en volume dans l’estomac, ce qui favorise la sensation de satiété. Avec son faible indice glycémique, il est aussi parfait pour les personnes diabétiques. Sa forte teneur en fibres permet de ralentir la vitesse d’absorption du sucre dans le sang. FAites en votre allié minceur !

Vous apprécierez aussi ses vertus “beauté”. Grâce au fameux tubercule, vous pourrez avoir une belle peau. En plus d’être riche en vitamines B, ses feuilles possèdent une action antibactérienne.

 

5 façons sympa de cuisiner le manioc

Maintenant que vous êtes convaincu-e des bienfaits du manioc dans votre cuisine, voici 5 idées sympa pour vous faire plaisir. Avec cet aliment sain et délicieux, vous pourrez vous régaler. En plus, il se pèle comme la pomme de terre. Facile !

 

En frites

On adore le cuisiner de cette façon. Cela plait autant aux petits qu’aux grands. Vous pouvez les faire cuire au four ou à la friteuse, comme la pomme de terre. Rajoutez une pointe de sel et de poivre. Si vous aimez un peu moins classique, vous pouvez ajouter du piment, ou du parseman, ou une saveur papikra. Selon votre goût !

frites-manioc-afro-latino

 

En purée

Comme les autres tubercules ou racines, le manioc peut se cuisiner en purée. Que vous le fassiez seul ou associé à d’autre légumes, vous vous régalerez dans tous les cas. Faites le cuire à l’eau ou à la vapeur et mélangez le ou pas à ce que vous aimez.

 

En farine

On peut utiliser le manioc pour en faire une farine très nutritive. La farine de manioc est très appréciée par les personnes céliaques ou intolérantes au gluten puisqu’elle peut facilement remplacer la farine de blé dans plusieurs recettes.

farine-tubercule-afro-latino

 

Au four

Un mode de cuisson aussi peu gras et très apprécié. Vous pouvez donc cuire votre manioc au four avec d’autres légumes et protéines. Cela vous fait un plat simple et délicieux, et moins de vaisselle ! Coupez le en cubes, ajoutez par exemple des poivrons, des oignons, des champignons ou d’autres légumes que vous appréciez. Ajoutez également une protéine coupée en lamelles ou en cubes également. N’oubliez pas d’assaisonner avec des épices de votre choix et / ou une petite sauce. Succès garanti !

 

Rôti à la poêle

Que vous coupiez votre manioc en rondelle ou en petits cubes, vous apprécierez son côté rôti. N’oubliez pas de l’associer à des condiments (ail, oignons) pour un maximum de goût et de saveurs. C’est un accompagnement sain et délicieux pour n’importe quel plat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.