5 danses latines pour valser en rythme et avec sensualité

Les danses latines sont une véritable institution et véhiculent beaucoup d’émotions dans les salles de danse. Elles puisent leurs inspirations dans trois styles principalement : l’Amérique Native, l’Europe mais également l’Afrique.

danses latines - sensualité - afrolatino -2

Il est difficile de définir très exactement les racines des danses latines car les premières traces remontent au XVe siècle quand les Européens ont pour la première fois retranscrit les danses indigènes (Incas et Aztèques).

Que vous soyez danseur confirmé ou débutant et que vous souhaitez vous initier aux danses latines, voici une petite présentation de quelques disciplines. Le terme est bien choisi car elles font partie des danses sportives qui sont reconnues comme un loisir et un bon moyen de découvrir les danses de compétition en couple.

La musique de ces mélodies dicte un tempo endiablé et transmettent beaucoup d’émotions comme la sensualité, la gaieté et la joie de vivre. Chaque région d’Amérique Latine a su développer ses propres sonorités, rythmes, cadences, styles et pas de danse. Les danses latines sont caractérisées par une grande liberté dans ses mouvements, le couple est beaucoup plus souvent « ouvert » voire séparé à de nombreuses occasions.

 

Le cha-cha-cha

Commençons par une jolie pointe de poésie : le cha-cha-cha tire son nom du frottement des pieds des danseurs sur la piste.  Il a été inventé en 1954 par le violoniste Enrique Jorrin. D’origine Cubaine, le musicien utilise donc ses racines afro-cubaines pour créer ce pas syncopé symbolisant la gaieté et l’insouciance.

Cette danse est dérivée de la rumba et du mambo mais est beaucoup moins difficile à danser, ce qui en fait souvent la préférée des débutants.

 

La rumba

Passons donc à la rumba qui a donné indirectement naissance au cha-cha-cha.

Également originaire de Cuba mais dans les années 1800, la rumba évoque plutôt une parade nuptiale avec un jeu de séduction sensuel voire érotique.

La musique est faite de percussions et de chants avec un rythme qui va crescendo. Il existe trois formes de rumba : Columbia, Yambû et Guaguanco. En 1930, ce son est renommé « rhumba » puis « rumba » aux États-Unis et devient une danse de salon. La chorégraphie de cette danse s’articule autour des éléments d’attraction sensuelle entre la femme et l’homme mais également avec les réponses érotiques de désirs et de dominations entre les deux danseurs.

 

La samba

Bien connue, la samba est un genre qui nous vient tout droit du Brésil et est caractérisée par son exubérance et sa joie de vivre. On peut retracer l’origine de cette danse en Afrique, notamment au Congo et en Angola dans les traditions religieuses. On peut notamment voir des défilés des écoles de samba dans le carnaval de Rio, cette danse a une très forte identité nationale au pays. Ces démonstrations se font en solo alors que les Brésiliens ont également adapté la samba en une danse de salon en couple avec un rythme discontinu et très syncopé.

 

Le paso doble

Changeons radicalement de style et d’endroit géographie en abordant le paso doble. Tiré de l’espagnol qui signifie « pas double », le paso doble tient son origine de la tauromachie. C’est d’ailleurs une danse espagnole sur une musique espagnole mais qui s’inspire également du Mexique. On note également l’influence du flamenco avec un style arrogant et passionné qui rappelle le combat entre le taureau et le toréador. C’est sur cette musique que les toréadors entrent dans l’arène en Espagne. La danse est l’une des plus simples à apprendre puisque son pas de base est très facile : le danseur part du pied droit en avant tandis que la danseuse part pied gauche en arrière.

 

Le jive

La danse Jive est une danse latine rapide et très énergique, rendue populaire dans les années 1940 par un groupe de jeunes Américains qui ont adopté des mouvements qui correspondaient aux sons du rock and roll émergeant. Même s’il y a des figures beaucoup plus compliquées dans le Jive, certaines d’entre elles demandant de faire tournoyer dans les airs votre partenaire féminine. Le mouvement de base est un pas de base à 6 temps, bien contrôlé, qui est vraiment facile à pratiquer et simple à maitriser.

Dernière danse abordée, le jive est une danse de la famille des swings qui arrive en Angleterre après la seconde guerre mondiale grâce aux Américains. Cette danse très rapide qui a été influencée par le rock’n’roll et le boogie-woogie évoque la gaieté et l’insouciance Afro-Cubain. Le jive clôt en général les compétitions de danses latines à cause de son rythme très rapide avec son jeu de jambes énergique. En effet, les compétiteurs doivent prouver au public qu’ils sont toujours capables de danser sur une cadence endiablée après les quatre premières danses.

danses latines - sensualité - afrolatino - 1

 

Les danses sont très sensuelles n’est-ce pas ? Rien à voir avec certaines chorégraphies, comme celle de la Queen B par exemple…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *